Retour aux artistes !
Julien Decoudun

Julien Decoudun est un artiste-chercheur de 37 ans qui n’a pas l’intention de se définir !

Le « cadre-décadré » proposé par l’équipe de Boom’Structur, lui permet d’évoluer à partir de mai 2017 dans une recherche dont le thème de la traversée d’une nuit – philosophique, onirique, réaliste – lui offre : d’une part la possibilité de s’emparer de la notion de recherche, et d’autre part, d’apparenter cette recherche pratique à une formation aux arts de la scène.

Biographie de l'artiste

Attiré par la scène, il rejoint un premier projet musical en qualité d’interprète-chanteur à travers lequel il se formera de façon autodidacte. Cette expérience lui permettra d’écrire ses premiers textes et de travailler en collaboration avec 4 musiciens.

Plus tard, il découvre le théâtre contemporain, la danse et la performance. Fort de sa curiosité, il se nourrit de ces découvertes en prenant conscience des enjeux dramaturgiques associés aux propositions auxquels il assiste. Solidement attaché à la notion d’évolution et au mouvement permanent de tous concepts, Il témoigne rapidement de son intérêt pour une immersion dans un processus de recherche artistique.

Julien Decoudun

Ses projets

Recherche pratique et théorique

Son appétence pour la recherche se révèle également théorique, ce qui lui permet de préparer aujourd’hui le projet de thèse intitulé : expérimentation et analyse sémantique des dispositifs de recherche pratique en art de la scène. Celui-ci tend à explorer la façon dont la recherche artistique peut être valorisée en amont et en aval de la création, si la recherche aboutit. D’autre part, il s’agit d’une enquête sociologique auprès des structures culturelles qui soutiennent la recherche pratique sans obligation de résultats, ainsi que les artistes ayant eu recourt à ce type de démarche qui rend possible le renouvellement esthétique. Enfin, la part de recherche pratique au sein de ces structures vont initier une mise à l’épreuve des méthodes d’accompagnement par un regard plus subjectif.

L’analogie prépondérante à ces deux types de recherche – à la fois théorique et pratique – lui ouvre les portes d’un doctorat en recherche-action à l’école doctorale Arts & Médias (université Sorbonne-Nouvelle Paris3). Depuis l’année 2020, Il bénéficie d’une codirection de thèse par les Professeur.es : Daniel Urrutiaguer (Paris3) et Mireille Losco-Lena (ENSATT Lyon2). L’investissement au sein de son laboratoire de rattachement : Institut de Recherche en Études Théâtrales (IRET) lui permet de devenir membre associer du groupe de recherche Topologiques. Il est également engagé dans la publication d’articles en lien avec son domaine d’étude, sous forme d’entretiens, pour la revue scientifique In Vivo. Celle-ci développe la thématique : CRISE(S) / représenter, subir, provoquer.