TOUT EST QUESTION DE TEMPS

Aujourd'hui, "prendre le temps..." est souvent perçu comme un luxe, au lieu d’être appréhendé comme une véritable nécessité.

Le temps dont nous parlons est celui qui permet de développer :

des temps de résidence de recherche dans un lieu dédié pour expérimenter, questionner et mettre à l’épreuve la démarche de l’artiste, sans impératif de production

 

des temps de discussion et de réflexion autour des questionnements en jeu et l’intervention ponctuelle de personnes ressources dans un objectif de transmission des savoirs et de professionnalisation

des moments de visibilité de la recherche par la présentation publique d’étapes de travail, et une sensibilisation auprès d’un réseau professionnel ciblé

 

un accompagnement spécifique pour le développement des projets en phase de production-diffusion

Soutenir des axes forts, courageux, engagés

Développer des dispositifs structurants pour la professionnalisation des artistes 

boom’structur a pour vocation d’être un incubateur et un révélateur, en visant l’émergence d’idées et de talents. Le projet se positionne de manière spécifique sur le développement d’outils et de compétences professionnalisant au cœur des projets artistiques de recherche en se consacrant uniquement à accompagner dans cette voie de jeunes porteurs de projet (l’âge n’est pas ici le critère, mais bien plutôt le parcours).

Lorsque nous parlons d’innover dans nos pratiques, nous prétendons avant tout à un changement de modèles de production des œuvres à travers une réflexion sur la TEMPORALITE de la création et sur la PERTINENCE du processus créatif avant la finitude de l’œuvre.

Nous envisageons les choses selon trois axes :

 

 l'innovation artistique : par la mise en situation

d'expérimentation, par l'émergence de formes artistiques originales et plus approfondies 

l’innovation sociale : par le développement de nouvelles formes de soutien aux artistes, par la définition de modalités de coopérations basées sur la transmission de savoirs et savoir-faire, par le fait de démonter les impératifs de productivité

l’innovation territoriale : en faisant converger les compétences présentes sur un territoire

Cette opération de structuration des dispositifs a bénéficié du soutien financier de l’Europe et du Conseil régional d'Auvergne à travers le Fonds Social Européen et la mesure 4.2.3, ainsi que du soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Auvergne.