GRILLE DE PROGRAMMATION

 SPECTACLES

 

© Nicolas Kohen

Salle George Guillot / cité Lebon

Tarifs : 5 € / 10 € 

PETIT-DÉJEUNER ORAGEUX UN SOIR DE CARNAVAL

Eno Krojanker & Hervé Piron - Bruxelles (BE)

Enervé ASBL                                                                                                                                                                 Durée : 1h15

 

 

 

Un titre 100% nonsense pour un duo diablement cynique et un rien pervers… Autour de l’envie de parler de la peur et du besoin de chercher une façon plurielle de raconter sur un plateau, Eno Krojanker et Hervé Piron ont imaginé et construit un premier projet mettant en scène deux amis… acteurs. Puisant autant dans la réalité de leur métier que dans son exagération la plus torve, Eno et Hervé (à la fois eux-mêmes et personnages) parlent de jalousie et de domination/soumission. Avec un humour singulier, au goût de plus en plus acide, ils nous mènent allègrement en bateau, jusqu’au bout de l’absurde (quoique)…

Idée, interprétation et conception : Eno Krojanker, Hervé Piron

Production : L’L – Lieu de recherche et d’accompagnement pour la jeune création (Bruxelles)

Coproduction : Théâtre des Doms (Avignon)

Soutien : Centre Culturel d’Anderlecht ‘Escale du Nord’ (Bruxelles)

Remerciements à l’Agora Theater

LES GENS IMPORTANTS

Colyne Morange - Nantes (FR)

Stomach Company                                                                                                                                                       Durée : 1h

 

Sur scène, seule et face à vous qui la regardez, la femme qui se tient-là est à la fois en représentation et dans ses pensées intérieures.

A la manière d’une caméra subjective Colyne Morange capte le fil d’une pensée en mouvement.

Un double mouvement du dedans et du dehors qui ramène chaque situation à ce qu’elle laisse paraître, en contradiction souvent avec ce qu’elle provoque en nous.

Il devient alors difficile de discerner la réalité - les événements vécus ou racontés - de la perception intime. En longeant ainsi la voix intérieure de ce personnage on s’enfonce inexorablement dans le sentiment d’illégitimité.

 

Écriture, conception et interprétationColyne Morange

Dramaturgie : Heike Bröckerhoff

Assistanat mise en scèneMarion Thomas

Aide au jeuQuentin Ellias et Mathilde Maillard

Regard chorégraphiqueElise Lerat

Regard extérieurThibaud Croisy

Accompagnementboom’structur (Clermont-Fd) | CoproductionTU Nantes, Théâtre du Champ de Bataille

Avec l'aide pour la maquette du Conseil Régional des Pays de La Loire, de la ville de Nantes et de la Coopérative Nantes - Rennes Métropole | Avec le soutien de : Cie Nathalie Béasse (Angers) ; Au Bout du Plongeoir (Rennes), La Fabrique Chantenay-Bellevue / Olympic (Nantes) ; boom’structur (Clermont Ferrand) ; Honolulu - Association Oro - Loïc Touzé (Nantes) 

 

© Quentin Strauss

boom'structur - Le Fotomat'

Tarifs : 5 € / 10 € 

 

STRUCTURE-COUPLE - Boomerang (2017)

Lotus Eddé Khouri & Christophe Macé - Paris (FR)

                                                                                                                                                                 Durée : 30 min

 

Lotus Eddé Khouri vient de la danse contemporaine et Christophe Macé, de la sculpture. Après une première rencontre autour de la création du spectacle Tournures, où chacun confrontait sa discipline dans l’espace commun de la scène, ils décident de resserrer leur interaction : mettre leurs corps au service de dispositifs spécifiques et à l’épreuve d’un mouvement d’une lenteur extrême.

" Nous ne sommes pas un couple dans la vie mais depuis que nous avons commencé ce travail, une sorte d' « allure » semble s'imposer et parcourir l'ensemble de nos propositions : celle du "vieux couple". Il nous faut alors vivre avec une conviction égale autant de situations, absurdes ou pas, souvent extrêmes, pour attiser sans cesse notre amour! "

Création et interprétation : Lotus Eddé Khouri & Christophe Macé

Son : Jean-Luc Guionnet (remix de chansons)

Lumière : Baptiste Joxe

Production : Chorda | Coproduction : CCAM - Scène Nationale de Vandœuvre-lès-Nancy, Le Générateur - Gentilly

Soutien : boom'structur - Clermont-Ferrand, Théâtre de l'Échangeur - Bagnolet, Centre National de la Danse - Pantin (accueil studio) | Avec l'aide de  : DRAC Ile-de-France

© Lotus Eddé Khouri

boom'structur - Le Fotomat'

Tarifs : 5 € / 10 € 

LES VITRINES INTÉRIEURES

Yolande & Patricia Barakrok - Clermont-Ferrand (FR)

Les Barbaries des Barakrok                                                                                                                                              Durée : 1h

 

Influencées par l’art, la littérature, le cinéma, la marionnette, le théâtre (de rue, d’objets), Les Vitrines Intérieures sont une combinaison de langages créée pour envahir des espaces inoccupés et les métamorphoser. Ce spectacle de rue ou plus précisément, ce théâtre de vitrine, raconte un autre quotidien, invite le passant à chercher les vitrines habitées comme une chasse au trésor. Un jeu burlesque, poétique et fantastique dont les habitants du quartier sont eux-mêmes acteurs !

Les installations sont visibles du 7 au 15 octobre en continu.

Les vitrines seront animées le 7 octobre dans le cadre des Rendez-vous Secrets et les 14 et 15 octobre dans OPEN BOOM # EN GRAND !

Conception et mise en scène : Yolande et Patricia Barakrok
Scénographie et réalisation : Yolande et Patricia Barakrok

Chorégraphie : Sandrine Sauron

Création Lumière : Catherine Reverseau
Création Sonore : Alain Le Foll

Réalisation Machineries : Dr Prout

Jeu : Sandrine Sauron, Yolande et Patricia Barakrok, Louis Terver et un fantastique groupe d'habitants

Co-production : Ville de Châtel-Guyon | Co-foinancement de : L'Union Européenne dans le cadre du Fond Européen Agricole pour le Développement Rural (FEADER) | Avec le soutien de :DRAC régional Auvergne Rhône-Alpes, Conseil départemental du Puy de Dôme

 

© A-C Roux

35, rue Blaise Pascal

Accès libre 

 

© Dorothée Thébert-Filliger

FIRE OF EMOTIONS : THE ABYSS

Pamina de Coulon - Genève (CH)

BONNE AMBIANCE      

                                                                                                                                          Durée : 1h15

 

THE ABYSS ça parle de la mer, de ses traversées, de nos naufrage et de toutes nos migrations.Pour cette deuxième partie de la saga FIRE OF EMOTIONS, toutes les conditions objectives sont réunies pour plonger dans les abysses et y découvrir une vie autre très désirable. Entre monstres marins et plancton temporaire le refus de parvenir éclaire la voie et remonte à la surface pour attirer notre attention sur la coexistence de tous les existant·e·s. 

Conception et interprétation : Pamina de Coulon

Co-conception et réalisation décor : Pamina de Coulon & Romain Berger et Stanislas Delarue - atelier Goupie Goupek

Conception lumière : Alice Dussart

Diffusion : Sylvia Courty - boom'structur | Production : BONNE AMBIANCE &  boom’structur | Co-production : TU-Théâtre de l'Usine Genève, Arsenic - centre d'art scénique contemporain Lausanne | Aides : Ville et Canton de Genève, Loterie Romande, DRAC région Auvergne-Rhône Alpes | Soutien à la recherche: La Bellone (Bruxelles), le BRASS (Bruxelles), Fructôse (Dunkerque), Festival Artdanthé (Vanves), Les Halles de Schaerbeek (Bruxelles), Montévidéo (Marseille)

Accompagnement artistique de la recherche initiale : L’L (Bruxelles)

boom'structur - Le Fotomat'

Tarifs : 5 € / 10 € 

 

STRANGE FRUIT

Emmanuel Eggermont - Lille (FR)

L'Anthracite                                                                                                                                                              Durée : 50 min

 

Après avoir vu des photos du lynchage de Thomas Shipp et d’Abram Smith (1930), Abel Meeropol fut tellement choqué qu’il n’en dormit pas pendant quelque temps. Il écrivit alors le poème «Strange Fruit». Un peu plus tard, il mit le poème en musique. La chanteuse Billie Holiday en propose une version bouleversante.

Cette étude chorégraphique s'appuie sur une archive historique récemment découverte, constituée de photos et d'écrits inédits traitant du conflit italo-ottoman en Libye (1911-1912). Pour élargir le champ de réflexion à d'autre temporalité et dépasser l'étude d'un seul contexte historique, cette pièce s'articule autour d'un travail sonore réalisé à partir du poème Strange Fruit. En questionnant ces représentations de guerre, d’exécutions, de xénophobie exacerbée, en se demandant comment montrer ou ne pas montrer la violence, cette pièce ne tente pas de les reproduire frontalement mais d'en révéler l'effroi qu'elles provoquent en nous.

Chorégraphie et interprétation : Emmanuel Eggermont

Assistante artistique et photographie : Jihyé Jung

Scénographie : Elise Vandewalle et Emmanuel Eggermont

Créateur lumière : Serge Damon

Musique : Julien Lepreux

Production : L’Anthracite (www.lanthracite.com) | Coproduction : Montpellier Danse Saison 2015-2016, Le Vivat d'Armentières - scène conventionnée danse et théâtre, L'échangeur - CDC Picardie, Le Gymnase - CDC Nord-Pas de Calais, Le FRAC Alsace, Le CCN de Tours, Pôle Sud Strasbourg - CDC en préfiguration, Le Ballet de l’Opéra national du Rhin -CCN de Mulhouse | Avec l'aide de : la DRAC Nord-Pas de Calais, du Conseil Régional Nord-Pas de Calais | Ce projet a bénéficié du soutien de l’association Beaumarchais SACD. | Strange Fruit s'inscrit dans le projet d'exposition A fendre le cœur le plus dur, rassemblant des œuvres d’Agnès Geoffray, une pièce chorégraphique d'Emmanuel Eggermont, une production littéraire des écrivains Jérôme Ferrari et Oliver Rohe et une approche historique proposée par Pierre Schill. | Le projet A fendre le cœur le plus dur a obtenu le label national «  Centenaire 14-18  » et fait partie du programme officiel de commémoration de la Première Guerre mondiale. | Création le 22 mai 2015 au FRAC Alsace

© Jihyé Jung / L'Anthracite

Galerie de l'art du temps - Chapelle de 

l'Oratoire

Tarifs : 5 € / 10 € 

 RECHERCHES EN COURS

Donner à voir trois recherches et proposer d’échanger autour de cette matière fragile et précieuse qu'est la création en cours.

                                                                                                                                                                 Durée : 1h30

 

Jeanne Brouaye 

« Ce qu’il reste à faire et là où nous en sommes » est un projet pour un espace occupé par une seule personne. Le premier geste fût de mettre, côte à côte, deux mots : révolte et impuissance ; deux mots clés en somme qui par association d’idée ont fait émerger un désir de spectacle performé avec une voix , du bois , des outils, pour peu à peu faire apparaître un paysage fantastique dans lequel on pourrait se sentir bien.

 

Nicolas Ibanez & Thomas Soudan (AWAC)

« Un projet qui part de l’ambiguïté que peut provoquer notre travail sur les spectateurs qui se demandent si ce que l’on fait est Bien ou Nul."

 

Léa Monteix & Fabien Rimbaud (PoulainJar)

Jubilación est la recherche d'un ensemble de matériaux, de principes de jeux situés pour l’instant entre la chanson et l’art sonore abstrait, explorant la profération verbale, la pulsation, le geste sonore etc. « Cuisine », « caganet », « pulsation de motifs », entre autres, travaillent le sens et le son dans un même mouvement, un même souffle. 

 

boom'structur - Le Fotomat'

Entrée libre 

 CAUSERIE

Il faut bien le dire.
Il faut bien le dire que les temps sont orageux et le courage paresseux.

                                                                                                                                                                 Durée : 2h00

 

Le 13 septembre, sur le site du journal Le Monde ,Vincent Carry signe une tribune sur l’innovation culturelle qui incite à parier sur les projets de demain.
« Investir sur la jeunesse, ce n’est pas seulement maintenir le schéma institutionnel et tenter de faire en sorte qu’il séduise le public de demain. C’est aussi et avant tout parier sur les projets, les lieux culturels et les médias de demain, les pratiques, les usages et les mouvements culturels et artistiques qui définiront notre futur commun. C’est aussi écouter et accompagner ceux qui les feront émerger. Même si, admettons-le, ce renouvellement doit aussi passer par le sacrifice de quelques citadelles imprenables de la politique culturelle héritée des années 80, incompréhensible et injustifiable aux yeux de celles et ceux qui ont aujourd’hui 20 ans. » 

Alors oui, il faut bien le dire mais il faut bien le faire aussi : le partage, l’accueil, l’innovation sont des paris pour un mieux vivre ensemble qui passe aujourd’hui par une prise de risque, le risque de ne pas avoir les bons outils, de ne pas savoir exactement comment faire et de ne pas savoir ce que cela va donner.

Mais quels risques partageons-nous s’agissant de culture, d’art ?
Existe-t-il même un risque, et comment pouvons-nous tout à la fois le porter en étendard comme valeur éthique et le minimiser comme valeur monétaire pour pouvoir continuer.

Nous souhaitons vivement pouvoir causer autour de cela avec vous : public, artistes, responsables d’institutions publiques, techniciens de ces institutions, programmateurs, et tous ceux qui ont envie de prendre un peu de temps à penser la fabrication de cet espace politique au sens large dans lequel se déploie la création artistique.

 

boom'structur - Le Fotomat'

Entrée libre