IIPAUSE

3 conférences, 2 ateliers, 1 performance proposés en collaboration avec La Comédie de Clermont-Ferrand, Scène Nationale

les 31 mars, 1er et 2 avril 2015

3 jours pour aborder la question des mutations de la production artistique.

 

Conférences micro-performées, ateliers joyeux et performances protéiformes pour pratiquer un certain tourisme de proximité artistique, traquer les liens périlleux entre l'art, la morale et la politique.

 

 

En organisant ces journées, il s’agit avant tout de questionner, décortiquer, le fonctionnement actuel de l’économie du spectacle vivant et les rouages et vicissitudes de la création artistique. Et de cultiver ensemble le champ des possibles.

 

FIRE OF EMOTIONS : GENESIS

De et par Pamina de Coulon

6

SPECTACLE jeudi 02 avril à 19h

 

FIRE OF EMOTIONS orbite autour d’un sujet des plus fantasmés : le voyage dans le temps.

Plus précisément, c’est un projet dont le voyage dans le temps (et ses multiples spéculations) est à la fois le motif central et un prétexte pour aborder tout autre question de notre rapport au monde. En somme, un discours qui pourrait bien s’avérer infini.

Pour ce projet, il est question de puiser dans les forces irrationnelles de la science (des mathématiques mystiques de Pythagore aux « erreurs » d’Einstein), tout autant que dans les très rationnels mondes de possibles que nous offre la science-fiction.

Sont également questionnées les narrations les plus communément admises de notre réalité, et leur monopole. Il est aussi question de chronologie et de causalité, de notre capacité à l’abstraction et à reprendre conscience de notre propre pouvoir. A un certain moment est aussi abordée la notion de sorcellerie capitaliste d’ailleurs…

 

 

 

En 2014, elle était invitée à venir présenter une étape de recherche à l'occasion de l'événement "ça va faire boom'".

 

Elle présente ici une version aboutie, l'épisode primitif d'une longue saga.

Une expérience de la pensée intense et joyeuse, en un mot jubilatoire !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Également dans la programmation de

La Comédie

 

MAY B jeudi O2 avril à 20h30

De Maguy Marin

 

Un tarif réduit sera proposé à ceux qui souhaitent voir les deux spectacles 

6'

RECHERCHE* mercredi 01 avril à 14h

 

C’est une version nomade, malléable, réduite et gazeuse de celle qu'elle pourrait encore devenir (ou peut-être de celle qu'elle a toujours été), et qui s’essaye plutôt à la conférence.

 

En partenariat avec la BCU des Cézeaux et Élise Aspord, Docteur en histoire de l’art contmporain

 

*Cette étape de recherche d’une nouvelle forme en devenir est présentée dans le cadre d’une résidence de recherche à L’L (Bruxelles)

 

LIEU

 

Pôle Physique/Amphithéâtre Recherche
Campus des Cézeaux.
Arrêt Tram >> Cézeaux Pellez

PAMINA DE COULON

 

Pamina de Coulon (1987) est une auteur-performeuse suisse.

C’est à la Haute Ecole d’Art et de Design de Genève (2007-2010) qu’elle a d’abord développé sa pratique sous l’enseignement de Yan Duyvendak, Christophe Kihm, Josep-Maria Martín, Lina Saneh, et de nombreux autres intervenants extérieurs.

Avant cela, elle avait pratiqué le théâtre pendant de nombreuses années et obtenu son baccalauréat en arts visuels.

En 2011, elle arrive à Bruxelles où elle entame une première recherche à L’L, qui va mener à la création de sa troisième pièce : Si j’apprends à pêcher je mangerai toute ma vie. Parallèlement à ce travail, Pamina suit un master en gestion culturelle à l’ULB (2011-2014). Son mémoire, intitulé  ‘A la recherche du temps perdu’, vers un slow art ? Les workspaces bruxellois comme inspiration d’une gestion culturelle contemporaine, explore la place fragile, mais néanmoins privilégiée, de la recherche artistique dans le microcosme culturel bruxellois et les différentes manières possibles de nourrir par là d’autres pratiques d’organisation.

Son intérêt pour les démarches collaboratives et le développement d’un champ artistique expérimental durable a fait que, depuis fin 2012, elle est également codirectrice artistique du BÂTARD festival à Bruxelles.

Son travail est centré sur la parole, tant en termes de discours, d’argumentation, qu’en termes de voix, de prise de parole. Empruntant tour à tour à l’autosuggestion, au stand-up, à la chronique radio, mais bien plus encore à la parole libre (ou association libre) telle que développée par la psychanalyse, on peut dire que ses performances sont en quelque sorte des essais parlés.